22.6 C
Jérusalem
lundi 26 septembre 2022

Joe Biden soutient les “femmes courageuses” en Iran, Téhéran réprime des manifestations

CHAUD AUJOURD'HUI

A Paris, des gaz lacrymogènes pour empêcher des manifestants d’arriver à l’ambassade d’Iran

La police française a utilisé dimanche des gaz lacrymogènes pour empêcher des milliers de personnes défilant à Paris pour protester contre la répression des...

Elections en Italie : Le parti post-fasciste de Giorgia Meloni en tête

Le parti post-fasciste Fratelli d’Italia, dirigé par Giorgia Meloni, est arrivé en tête aux législatives ce dimanche en Italie, selon des sondages réalisés à...

L’annonce du décès de la jeune femme, dont le prénom kurde est Jhina, a suscité de vives condamnations internationales: de l’ONU, des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni notamment.

Nous sommes aux côtés des courageux citoyens et des courageuses femmes d’Iran, qui manifestent en ce moment même pour défendre leurs droits les plus élémentaires“, a lancé le président Biden devant les Nations unies.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, avait évoqué mercredi matin, dans un entretien à l’AFP, un “autre chemin” possible pour les dirigeants iraniens.

A la tribune de l’ONU, le président Raïssi a aussitôt accusé l’Occident d’appliquer un “deux poids, deux mesures en matière de droits humains, dénonçant la mort de femmes de peuples autochtones au Canada ou la répression israélienne dans les territoires occupés palestiniens.

Secousse très importante

Ces manifestations constituent “une secousse très importante” en Iran, “c’est une crise sociétale“, a déclaré à l’AFP David Rigoulet-Roze, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris).

Ces manifestations sont “peut-être le début d’un grand changement“, a renchéri le directeur de l’ONG Iran Human Rights (IHR), Mahmood Amiry-Moghaddam, interrogé à Oslo.

A New York, le président Raïssi est également la cible d’une plainte au civil annoncée mardi par des dissidents iraniens et d’anciens prisonniers politiques, le poursuivant pour la condamnation à mort de milliers de personnes quand il était juge dans les années 1980.

Enfin, M. Raïssi, sous pression des Occidentaux pour relancer l’accord encadrant le programme nucléaire de Téhéran, a assuré devant l’ONU que son régime ne cherchait pas à se doter de l’arme atomique.

SourceRTBF.BE

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

A Paris, des gaz lacrymogènes pour empêcher des manifestants d’arriver à l’ambassade d’Iran

La police française a utilisé dimanche des gaz lacrymogènes pour empêcher des milliers de personnes défilant à Paris pour protester contre la répression des...

Elections en Italie : Le parti post-fasciste de Giorgia Meloni en tête

Le parti post-fasciste Fratelli d’Italia, dirigé par Giorgia Meloni, est arrivé en tête aux législatives ce dimanche en Italie, selon des sondages réalisés à...

Le déficit de la Sécurité sociale, en forte baisse en 2023, devrait s’établir à 6,8 milliards d’euros

Le budget de la Sécurité sociale pour 2023 prévoit un déficit en forte baisse, à 6,8 milliards d’euros, mais les pertes de la branche vieillesse vont...

Climat : Les jeunes Parisiens retrouvent la rue pour demander plus d’action

Quelques centaines de jeunes gens ont battu le pavé dimanche à Paris pour demander un coup de frein sur les publicités, à l’issue d’un...

Danemark- France EN DIRECT : Et si on avait droit à une répétition générale sans blessé avant le Qatar ?… Suivez le match avec nous…

L’équipe de France se déplace au Danemark ce dimanche (20h45) lors de la 6e et dernière journée de la Ligue des nations, dans le...